Comment installer une prise de terre ?

Elle réduit les risques d’électrocution et permet de neutraliser les champs électriques. Installer une prise de terre est obligatoire. Cette opération obéit à des règles strictes qui garantissent son bon fonctionnement. La manipulation d’éléments électriques comporte des risques certains. En cas de doute, n’hésitez pas à faire appel au électriciens professionnels que nous vous proposons.

Comment fonctionne la prise de terre ?

La prise de terre est un élément essentiel de l’installation électrique.

Son rôle est double :

  • Elle doit assurer une fonction de sécurité par rapport aux risques d’électrocution en cas de défaut d’isolement. Elle établit un contact permanent entre la masse terrestre et la masse métallique d’un outil, d’un appareil ou d’une installation électrique. Associée à un disjoncteur différentiel, cette connexion évacue dans le sol les fuites accidentelles de courant et coupe le secteur en cas d’anomalie. En l’absence de prise de terre, un défaut d’isolement peut entraîner le report de la phase sur la carcasse. Toute personne qui la touche se transforme alors en conducteur capable de véhiculer le courant à la terre, avec à la clé, le risque de s’électrocuter. Quand il y a une prise de terre, le courant s’évacue dans le sol, le disjoncteur différentiel coupe le secteur et la sécurité est assurée.
  • Elle doit également permettre de réduire les champs électriques émis par les différents consommateurs électriques présents dans les habitations (les différents appareils électriques, les luminaires, etc.). La qualité d’une prise de terre est quantifiée par sa résistance, dont l’unité de mesure est l’ohm. La norme officielle NF C15-100 stipule que la prise de terre doit avoir une résistance maximale de 100 ohms, de manière à assurer la sécurité par rapport aux risques d’électrocution. Concrètement, en Biologie de l’Habitat, plus la résistance de la prise de terre est faible, mieux c’est, car les différents champs électriques sont mieux évacués à la terre. Notre exposition est donc moindre et nous sommes mieux protégés. Dans les habitations datant d’avant 1991, la prise de terre était obligatoire uniquement dans les pièces humides, cuisine et salle de bain. Elle est obligatoire dans toutes les pièces pour toutes les constructions et modifications effectuées après cette date. Les installations récentes sont de plus protégées par un interrupteur ou disjoncteur différentiel de 30 mA.

Installer la prise de terre :

1ère Etape : A faire avant

            Bien choisir l’endroit est primordial. En effet, la prise de terre est généralement installée dans le fond de fouille ou dans la cave (de toutes façons, dans un endroit protégé de la sécheresse et du gel), et loin de tout produit corrosif qui pourrait l’abîmer.

Cette prise est reliée par un conducteur de terre à la borne principale de terre. Sur celle-ci sont également branchés le conducteur principal de protection (en provenance du tableau général) et la liaison équipotentielle principale. Cette dernière relie toutes les canalisations et structures métalliques du bâtiment ainsi que les liaisons équipotentielles locales, celle de la salle de bain par exemple.

Si l’un de ces composants est mal réalisé, la mise à la terre peut s’avérer parfaitement inefficace. D’autre part, il faut tenir compte de la résistivité du sol, c’est à dire c’est-à-dire sa capacité à absorber le courant, comme l’eau sur une éponge. Cette résistivité varie selon la nature du terrain et son degré d’humidité. Elle doit être calculée avec un appareil spécial, un ohmmètre de terre, différent des testeurs vendus en grande surface.

ATTENTION : il strictement interdit d’utiliser une canalisation métallique, quelle qu’elle soit, en guise de mise à la terre bricolée. C’est, hélas, encore trop souvent le cas dans les logements anciens.

2ème étape : Composants d’une mise à la terre

Faites une tranchée reliant la maison à l’endroit où vous allez faire votre installation prise de terre. Enterrez la gaine TPC, dans laquelle vous avez au préalable passé le conducteur de terre.

3ème étape : Le trou pour installer la prise de terre

Creusez un trou de la taille de la boîte de ciment à couvercle. Enfoncez le piquet de terre à environ 2 m de profondeur. Laissez quelques centimètres du piquet dépasser, avec le collier de serrage. Reliez le conducteur au piquet par le collier de serrage et entourez-le de mastic pour le protéger. Enfermez le tout dans la boîte de ciment. Fixez sur le mur, à 30 cm du sol, la barrette de mesure, entre le tableau électrique général et l’installation prise de terre.

4ème étape : Branchement d’une prise de terre

Branchez l’extrémité du conducteur de terre, sortant de la gaine TPC, à la barrette de mesure. Prenez une longueur de fil de terre (vert et jaune), dénudez les deux extrémités. Puis, branchez l’une sur la barrette et l’autre sur votre tableau électrique général. Si ce fil doit traverser le mur, il doit être protégé par une gaine TPC.

Astuces : L’installation d’une prise de terre doit être associée à un disjoncteur différentiel de 500 mA qui coupe l’installation électrique en cas de dysfonctionnement.

Attention, le conducteur de terre de 25 mm2 doit être en cuivre ou en acier galvanisé.

Trouvez en 3 CLICKS un artisan de confiance reconnue 100 % Satisfaction de ses propres clients. Mon Pro Certifié vous met toujours en contact avec les meilleurs artisans de la région du Doubs.

Commentaires

mood_bad
  • Aucun commentaire pour l’instant.
  • chat
    Ajouter un commentaire
    118GROUP
    Rated 4.9/ 5 based on 100 customer reviews
    Mon Pro Certifié
    2C chemin de Palente 25000 Besançon, Franche-Comté
    Phone: 07 87 87 25 79