A quoi sert un disjoncteur ?

Le disjoncteur est un appareil qui permet de couper l’électricité en cas de court-circuit ou de surintensité. Il en existe de plusieurs sortes et ils sont disposés sur le tableau électrique de l’installation. Outre le fait que le disjoncteur soit obligatoire dans le tableau électrique selon la NF C 15-100, à quoi sert-il réellement ?

Le rôle du disjoncteur électrique

Un disjoncteur fonctionne de la même manière qu’un interrupteur, mais il se déclenche automatiquement. Tous les circuits électriques et tous les appareils sont reliés obligatoirement à un disjoncteur du tableau électrique qui les protège des courts-circuits, de la surcharge et pour les hommes de l’électrocution.

  • Un court-circuit se produit quand deux conducteurs de polarité différente se touchent, générant ainsi une surintensité excessive. Quand tout se passe bien, le courant passe par le disjoncteur sans être interrompu. Si un court-circuit se produit, une bobine détecte la surintensité et crée un champ magnétique qui ouvre les contacts du disjoncteur.
  • La surcharge : Lorsque trop d’appareils sont branchés sur un même circuit. Chaque circuit est prévu pour supporter une intensité déterminée. En cas de dépassement, les conducteurs s’échauffent et le risque d’incendie augmente. Dans le disjoncteur, le courant en surcharge traverse un dispositif thermique qui se déforme progressivement et finit par provoquer l’ouverture du circuit.

  

Il existe plusieurs types de disjoncteur

  • Le disjoncteur magnétique, assure la protection contre les courts-circuits,
  • Le disjoncteur thermique, assure la protection contre les surcharges,
  • Le disjoncteur magnétothermique, qui assure la protection contre les courts circuits ainsi que les surcharges,

Le disjoncteur électronique réalise les fonctions des déclencheurs thermiques et / ou magnétiques, tout en disposant d’une large plage de réglage (du niveau de déclenchement, du délai de déclenchement),

L’interrupteur et le disjoncteur magnétothermique différentiel, qui assurent la protection contre les courts-circuits, les surcharges et la protection des personnes contre les contacts indirects.

Significations des informations présentes sur le disjoncteur

Le type de courbe : la courbe est définie par des normes internationales et françaises qui définissent différentes plages de déclenchement magnétique. La plus utilisée est celle de type C. Elle correspond aux installations standards car elle couvre une très grande majorité des besoins. La courbe de type D se retrouve aussi dans le résidentiel pour protéger des circuits qui peuvent avoir de très fortes pointes de courant à la mise sous tension (une pompe à chaleur par exemple).

L’intensité assignée : est la valeur du courant que le disjoncteur peut supporter indéfiniment sans se déclencher dans certaines conditions. Ces valeurs sont normalisées par la NF C 15-100 en fonction de l’appareil protégé et de la section du fil qui va alimenter l’appareil (par exemple l’intensité sera de 16A pour un circuit prise alimenté en fil électrique de 2,5mm²).

La tension : tension sous laquelle le disjoncteur peut fonctionner. Elle est de 230V pour du monophasé.

Le pouvoir de coupure : C’est la plus grande intensité de court-circuit qui peut être interrompue par le disjoncteur dans les conditions déterminées par la norme. Pour une installation domestique, les fabricants de matériel électrique proposent des disjoncteurs pouvant aller de 3kA à 4,5kA.

Pour terminer

Vous voilà incollable sur le disjoncteur mais nous tenons à vous rappeler : une bonne installation doit posséder obligatoirement un disjoncteur de branchement efficace, une prise de terre de qualité qui évacue les fuites de courant vers le sol, un tableau de répartition équipé en coupe-circuits ou disjoncteurs divisionnaires, des conducteurs en bon état et en section selon les besoins du foyer, des raccordements électriques protégés par une gaine ou des baguettes, une sécurité renforcée dans certaines parties de l’habitat comme les pièces d’eau (salle de bain, salle de douche, cuisine).

Une installation électrique comprend également différents éléments comme un compteur, un tableau, un délesteur ou un contacteur. En ce qui concerne le circuit électrique, le câblage s’opère avec des fils de différentes sections en utilisant si possible une pieuvre électrique. Les prises électriques doivent respecter également des mesures de sécurité dans leur pose et leur nombre dans chaque pièce.

Trouvez en 3 CLICKS un artisan de confiance reconnue 100 % Satisfaction de ses propres clients. Mon Pro Certifié vous met toujours en contact avec les meilleurs artisans de la région du Doubs

Commentaires

mood_bad
  • Aucun commentaire pour l’instant.
  • chat
    Ajouter un commentaire